Notre identité

Nos cadres de références

L’approche systémique.

Nos clients – que ce soit les équipes ou les individus que nous accompagnons – évoluent au sein de systèmes relationnels et interactionnels. Ces relations sont autant de liens qui peuvent être des forces de cohésion, d’énergie collective et d’intelligence collective. Dans certains cas, ces liens peuvent être limitants, sclérosants voire toxiques.
En tous les cas, quand il s’agit de changements ou de transformation, ce système de relations réagit via sa logique, souvent éloignée des logiques dites « linéaires rationnelles et causales » !

Par ce que le coach accompagnant ne peut rester neutre dans l’accompagnement d’un système, il va très vite se trouver au coeur des interactions de son client, et parfois pris par ceux-ci. Une approche systémique coopérative va partir de ce postulat pour en faire un atout et centrer son intervention sur les liens et les résistances – à commencer par les liens que le coach entretient lui même avec les clients – le travail peut ainsi se faire via, entre autre, une mise à jour des « reflets systémiques ».

Un cadre particulièrement pertinent quand il s’agit de faciliter le changement dans des systèmes ancrés dans des schémas relationnels anciens ou complexes et ainsi d’aider à libérer le potentiel et l’énergie de toute organisation vivante.

La Gestalt coaching

L’approche Gestaltiste en coaching vise à mettre au coeur de la dynamique d’accompagnement le contact dans « l’ici et maintenant » lors des sessions de travail, qu’elles soient de type individuel ou collectif.

Selon Jean Paul Sauzède, l’approche gestaltiste permet « d’accompagner le client dans son désir de changement en s’appuyant sur ce qui est présent dans la séance et ce, pour co-construire le désir du client. En évitant de poser un projet pré-établi pour son client, ou une grille de diagnostic ou de profil, il favorisera au contraire le déploiement, en individuel ou en équipe, de ce qui pousse, passionne, émeut, … déploiement du vivant. Tout est là dans la séance pour élaborer l’ad-venir. L’impératif de la présence à soi et à l’autre seront les vecteurs de ce travail. Le premier outil du coach gestaltiste, c’est lui-même. »

Un cadre de référence particulièrement pertinent pour accompagner managers et dirigeants à mieux être au contact avec eux-mêmes, et avec leurs émotions; Il s’agit d’une approche qui aide à prendre conscience de la prise de contact avec soi-même et avec l’autre, et ce, afin de mieux s’ajuster dans les processus relationnels et de leadership – et ainsi mieux aider à la mise en mouvement du client vers son objectif de changement.